Evénements

04 70 90 16 00

Présence exceptionnelle du Paléontologue,


le Professeur Thierry Tortosa

Lundi 28 août 2017 à Paléopolis


PROGRAMME :

  • Inauguration officielle de l’Arcovénator à 14h

  • et conférences à15h30 et 17h


Thierry Tortosa est doctorant en paléontologie, UMR 8538, Laboratoire de Géologie de l'Ecole normale supérieure (Paris) et au Muséum d'Histoire Naturelle d'Aix en Provence.
Il est le découvreur de l’Arcovénator. C’est sur la base de ces recherches et découvertes que Paléo Art Stufio à réalisé l’Arcovénator qui se trouve désormais à Paléopolis.

5 257738b

Arcovenator est un genre de dinosaure théropode abélisauridé qui vivait en Europe au Crétacé supérieur2.

Une seule espèce de ce genre est actuellement connue et décrite : Arcovenator escotae. Le nom du genre fait référence au cours d'eau de l'Arc, proche du lieu de découverte, et au qualificatif latin venator soit « chasseur », attesté par sa dentition de carnassier. Le nom spécifique escotae fait référence à la société d'autoroute qui a permis et partiellement financé les fouilles paléontologiques3.

Description
Comme tous les membres de la famille des Abelisauridae, Arcovenator était un carnivore bipède pourvu d'un gros crâne et des petits bras à quatre doigts4. Il mesurait 6 mètres de longueur ce qui fait de lui un grand prédateur. Son crâne haut et profond est apte à mordre et saisir avec ses dents courtes et acérées.

tortosa


Majungasaurus, très proche parent d'Arcovenator, avait une taille identique à son cousin : un peu moins de 7 mètres.


Découverte, controverse et classification

Arcovenator a été découvert sur un chantier autoroutier en 2009, dans le Sud de la France par l'équipe du Muséum d'histoire naturelle d'Aix-en-Provence (où les ossements sont conservés), et étudié par Thierry Tortosa et al.4. L'holotype appartient à un même individu mais d'autres restes proviennent d'au moins deux autres individus. Ceci suggère que ce théropode était assez fréquent dans cette partie de la Provence durant les quelques centaines de milliers d'années qu'aurait pris la formation fluviatile dans laquelle furent découverts les restes. Comme le crâne d'Arcovenator est très ornementé, il a été démontré qu'il appartenait aux abélisauridés, mettant fin à une importante controverse scientifique sur la présence ou non de ce groupe en Europe2. Après une étude approfondie des fossiles, Thierry Tortosa a conclu qu'il était très proche du Majungasaurus malgache4.

Paléo-écologie
• Prédation
Pour Thierry Tortosa, Arcovenator avait un cou très puissant, indice qu'il chassait activement en mordant sa proie à de nombreuses reprises pour l'affaiblir4. Vu sa taille, Arcovenator était un prédateur au sommet de la chaîne alimentaire
• Compétition
Arcovenator a sans doute côtoyé un autre carnivore : le(s) droméosauridé(s) Variraptor et/ou Pyroraptor . Deux fois plus petit, il(s) ne devai(en)t pas constituer de menace et ne chassai(en)t surement pas les mêmes proies.
Paléo-environnement

Il y a 74 millions d'années, des Araucariacées proches du kaori constituaient une source de nourriture pour les grands dinosaures herbivores.
On trouve aussi des frondes fossiles de fougères arborescentes.
Arcovenator vivait en France il y 74 millions d'années, à la fin du Crétacé4. À cette époque, l'Europe était un archipel au climat tropical, et sa végétation comprenait surtout des gymnospermes comme le kaori, des fougères arborescentes et des ginkgoales. Sur ces îles, Arcovenator vivait aux côtés d'herbivores qui constituaient ses proies, tels que les titanosaures (?Atsinganosaurus), le rhabdodontidé Rhabdodon ou le nodosauridé Struthiosaurus.

(source :  WIKIPEDIA)

presse                       CE                     Groupe                     scolaire                      seminaire

logocg

Paléopolis, un site du Conseil Départemental de l'Allier